DIY – L’arc-en-ciel

Il y a deux semaines, je tombais sur la photo de Julie. Une jolie photo où elle dévoilait son dernier DIY : un superbe arc-en-ciel en corde et en laine, qu’elle avait réalisé pour la chambre de sa fille. Coup de foudre immédiat ! J’avais déjà vu passer des photos de créations similaires sur Instagram et Pinterest et je trouvais ça tellement joli ! Mais à l’époque, je n’avais aucune idée de comment c’était réalisé (à vrai dire, je ne m’étais pas posé la question, j’étais simplement partie du principe que ça devait être compliqué à faire) et j’étais passée à autre chose.

Alors quand j’ai lu qu’elle avait réalisé cet arc-en-ciel avec ses dix doigts et que j’ai pris connaissance du tuto qu’elle avait suivi, je me suis immédiatement mis en tête de le réaliser moi-même. Il s’agit d’un DIY très simple techniquement mais néanmoins assez long. Il faut donc avoir du temps devant soi mais ça tombe bien, ne travaillant plus à ce stade de la grossesse, j’ai du temps à revendre !

Je ne vais pas revenir sur les étapes à suivre pour réaliser l’arc-en-ciel en lui-même, car le tuto d’origine est très simple et très complet (même si vous n’êtes pas particulièrement à l’aise avec l’anglais, en suivant les photos, vous comprendrez les différentes étapes !) Je vais donc simplement vous parler des choses que j’ai pu faire différemment et du matériel que j’ai utilisé.

Ce que j’aime avec ce type de DIY, c’est que vous pouvez l’adapter très facilement à vos goûts et vos envies. Personnellement, je souhaitais réaliser une pièce assez « imposante » avec un large choix de teintes. Mon arc-en-ciel final est donc composé de 11 couleurs différentes et mesure approximativement 50 cm de large (c’est beaucoup plus que celui présenté dans le tuto d’origine) !

Pour ce qui du matériel, il est assez simple. Vous avez besoin de :

  • Corde en coton. Personnellement, j’ai utilisé approximativement 9 m de corde. Ca paraît énorme, mais l’arc-en-ciel est grand et il est composé d’une large palette de couleurs (et donc d’un nombre assez important de rangs). Si vous partez sur un modèle plus petit ou sur une sélection de couleurs plus réduite, il est fort probable que vous ayez besoin de moins ! Pour ce qui est du diamètre, j’ai utilisé une corde 15mm de diamètre mais je pense qu’il est tout à fait possible d’utiliser une corde un peu moins épaisse si vous le souhaitez. Encore une fois, tout dépend du rendu que vous souhaitez obtenir.
  • Laines de différentes couleurs. J’avais à la maison toute une collection de pelotes qui ne demandaient qu’à être utilisées, mais il me manquait néanmoins quelques couleurs pour créer le joli dégradé dont je rêvais. Ayant déjà quelques pelotes en coton de chez Søstrene Grene qui me semblaient parfaitement adaptées à ce projet, j’ai décidé de partir là-dessus et je suis allée en magasin pour choisir les couleurs manquantes ! Je vous conseille fortement de vous fournir dans un magasin de ce type car vous paierez nettement moins cher. Qu’on se le dise, il ne s’agit pas ici d’une création textile que vous allez passer à la machine ou porter sur vous ! Rien ne sert d’investir dans une laine haut de gamme qui risque de faire grimper radicalement le prix de votre DIY !
  • Fil de fer. Je suis également parti sur un fil de fer vendu chez Søstrene Grene, car le hasard voulait qu’ils en avaient à ce moment-là. Il s’agit d’un fil de fer assez épais mais néanmoins assez souple et facile à couper. Vous pouvez en trouver très facilement en magasin de bricolage ou de loisirs créatifs.
  • Fil basique. Celui-ci vous servira à relier les différents rangs de votre arc-en-ciel une fois qu’il sera terminé ! Personnellement, j’ai utilisé un fil en coton basique que j’utilise notamment comme fil de chaîne lorsque je fais du tissage.
  • Et bien entendu, des ciseaux, une aiguille et du scotch.

Petit conseil pour celles et ceux qui comme moi, souhaitent voir les choses en grand et réaliser un arc-en-ciel grand format : prenez soin de coudre l’arrière de votre arc-en-ciel soigneusement et n’hésitez pas à avoir la main lourde sur les coutures. Mon arc-en-ciel final est très lourd compte tenu de la quantité de corde et si je voulais qu’il soit solide, il était indispensable de relier les différents rangs entre eux par une couture et ce, à intervalles très réguliers. Au final, le dos de mon arc-en-ciel est quadrillé de coutures ! Qu’on se le dise, après autant d’heures passées à travailler la laine, on ne veut pas que notre création finisse éventrée par terre car on n’a pas suffisamment renforcé le tout avant de l’accrocher au mur !

Suivre:

1 Commentaire

  1. Marie
    29 octobre 2018 / 17 h 39 min

    Hello !
    Super cet article on y voit quelques détails pas super clairs que le tuto !
    Petite question, ou avez vous acheté à la corde ?? Introuvable en magasin de bricolage …
    Merci bcp !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *