Un bébé pour la Saint-Valentin

Après trois mois de cohabitation, je peux enfin parler de ce qui occupe tant mon esprit et mes journées depuis des semaines ;

Nous attendons un bébé ! En 2019, nous allons découvrir un tout nouveau rôle, celui de parents. ♡ Sa naissance est prévue pour le 14 février. Une bien jolie date pour cette rencontre à venir.

Ca paraît fou, presque irréaliste de mettre des mots là-dessus ! D’autant plus pour la grande angoissée que je suis. Ce petit chat avait beau être particulièrement attendu et désiré, je dois admettre que ce premier trimestre, c’était les montagnes russes ! Tant émotionnellement que physiquement.

Il faut dire ce qui est, cette fameuse règle des « trois mois », celle qu’on nous conseille vivement de respecter au risque de devoir finalement annoncer une fausse couche, ce n’est pas facile tous les jours. Même si l’amoureux a été d’un formidable soutien, cela ne m’a pas empêchée de me sentir isolée. Pendant ces trois premiers mois, j’ai rêvé de partager cette nouvelle (et les angoisses qui vont avec) avec certains de mes proches. Mais trop superstitieuse pour ça, j’ai préféré garder le secret jusqu’à l’échographie du premier trimestre !

Après la grossesse extra-utérine de décembre, j’avais terminé l’hiver plutôt éprouvée. Pour des raisons médicales, il était de mise d’attendre un peu avant de reprendre les essais et il s’est avéré que cette attente était nécessaire et bénéfique. J’avais besoin de me remettre d’aplomb et nous avions besoin d’un « temps calme », loin du corps médical et de tous les questionnements liés à la grossesse.

Mais le printemps est arrivé et avec lui, les bonnes nouvelles. Notre petit chat s’est logé dans mon ventre dès la reprise des essais et cette fois-ci, c’était la bonne ! « On ne laisse pas bébé dans un coin », c’est la première phrase qui m’est venue à l’esprit à la sortie de la maternité, après la toute première échographie. Cette fois-ci, il n’était dans pas dans un coin, pas dans une trompe, non ! Il s’était installé au bon endroit.

Bien que ponctué d’angoisses, ce premier trimestre fut tout de même un grand bonheur ! Dès lors que les premières échographies ont commencé à s’enchaîner, j’ai commencé à me projeter doucement mais sûrement et à savourer ces premiers mois de cohabitation. Chaque fois que nous sortions de la maternité ou du cabinet de la sage-femme avec de bonnes nouvelles, je me sentais si chanceuse. En ce début de deuxième trimestre, il devient désormais compliqué de cacher ce petit ventre qui pointe le bout de son nez. Les symptômes quant à eux, ont presque disparu. Il ne nous reste plus qu’à profiter pleinement des mois à venir, avant d’accueillir notre petit chat.

Suivre:

2 Commentaires

  1. 17 août 2018 / 13 h 35 min

    Tellement d’émotion en lisant cet article. Profitez de chaque instant à fond <3 Et encore félicitations à tous les deux !

  2. Mélanie
    17 août 2018 / 14 h 01 min

    Encore une fois félicitations à vous deux!
    Vous allez pouvoir découvrir ce nouveau monde que va créer ce petit chat et aller de surprises en surprises, ça va être génial! (Et un peu, beaucoup, fatiguant au début tout de même…)
    Mais le jeu en vaut vraiment la chandelle et vous allez être de supers parents, et même si peut être vous ne serez pas parfaits, vous serez aimants et c’est tout ce qui compte… les petites erreurs, ils ne nous en tiennent pas rigueur pour l’instant ????
    Profitez à fond de ces moments à deux qui n’en présagent que de meilleurs à trois!!!
    ????????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *